Reconnaissance et hommage

En marge du Rebranding Africa Forum dont la troisième édition s’est tenue du 13 au 15 octobre 2016 à Bruxelles, le magazine panafricain Notre Afrik, édité par le Groupe de presse Samori Media Connection, a décerné, pour la troisième année consécutive, ses trophées de reconnaissance et d’hommage. Les Rebranding Africa Awards récompensent des personnalités de premier plan qui, par leurs actions quotidiennes dans leurs domaines d’intervention respectifs, tracent les sillons du développement et amènent les autres à changer leur regard sur notre continent. Ce faisant, ces distinctions constituent désormais le symbole d’une Afrique plus dynamique, plus proactive et plus ouverte sur le monde.

Development Champion

Attribué à un acteur majeur pour son leadership, sa vision et son action exceptionnelle en faveur du développement du continent africain, il a récompensé, en 2014, le Rwandais Donald Kaberuka, pour « son leadership à la tête de la Banque africaine de développement et son action en faveur du développement du continent africain ». Revenu en 2015 au Sierra-Léonais Kandeh Yumkella, ancien directeur général de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi) pour sa contribution exceptionnelle en faveur des énergies durables sur le continent africain, ce prix a été attribué l’an dernier à Carlos Lopes, ancien secrétaire exécutif de la Communauté économique pour l’Afrique (CEA) de l’ONU pour son engagement en faveur d’un développement endogène du continent et la mobilisation de ses ressources domestiques.

Lifetime Achievement

Ce prix récompense une carrière exceptionnelle et souligne l’inestimable contribution d’un homme ou d’une femme qui aura largement impulsé le développement et l’émergence tout au long de sa carrière. Et c’est l’éminente contribution du Togolais Gervais Koffi Djondo, président d’honneur du Groupe bancaire panafricain Ecobank et président du conseil d’administration de la compagnie aérienne Asky, qui a été saluée en 2014. A sa suite, le célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango, considéré comme le pionnier de l’afro-jazz, a été distingué en 2015. Il est revenu, en 2016, à Fr. Godfrey Nzamujo, directeur du Centre régional Songhaï pour ses diverses recherches sur le développement axées, entre autres sur l’agriculture durable, les énergies renouvelables et la fertilisation du sol.

Empowering women

Décerné à une femme (ou un groupe de femmes) impliquée dans la mise en œuvre de projets en faveur de l’émergence et du développement, ce trophée a été attribué, en 2014, à « Jjiguene Tech Hub ». Cofondé par Marième Jamme, ce projet 100% féminin mis en place à Dakar, au Sénégal, s’est magistralement investi dans la formation et l’apprentissage des bases de l’informatique aux femmes. En 2015, il a été attribué à Elisabeth Medou, directrice générale d’Orange Cameroun et première Africaine à occuper un poste de haut rang chez l’opérateur français. Cécile Kyenge, ex-ministre italienne de l’Intégration, députée au Parlement européen, a été distinguée en 2016, pour sa lutte pour l’intégration et son combat contre le racisme.

Media Leadership

C’est un trophée pour souligner le formidable travail de la presse et notamment pour récompenser le média qui se sera illustré pour son action en faveur du continent africain. Et c’est Constant Nemalé, P-DG de la télévision Africa24, qui l’a brandi en 2014, pour avoir su imposer son média comme « l’un des vecteurs de communication parmi les plus utiles au rayonnement du continent africain ». L’année dernière, cette distinction est revenue aux médias privés du Burundi, qui « résistent avec héroïsme et professionnalisme et continuent d’informer sur le huis-clos dramatique que vit leur pays ». Il a été décerné, en 2016, au journaliste, professeur de géopolitique à l’Institut pratique de journalisme (Paris Dauphine) Francis Laloupo pour ses émissions pertinentes sur la radio Africa N°1.

Innovation

Destiné à récompenser le talent et le génie d’un acteur africain, il a été attribué en 2014 au Kényan Evans Wadongo, ce jeune ingénieur en informatique qui a révolutionné la vie de milliers de ruraux dans son pays en concevant des milliers de lampes solaires pour remplacer le kérosène, plus coûteux. Puis ce fut au tour de la Sénégalaise Awa Caba d’être récompensée en 2015, pour son e-project Sooretul, un espace en ligne pour les femmes engagées dans la transformation de fruits et céréales locaux, destiné à booster la vente de leur production. Elle a été suivie, en 2016, par Christian Toé, CEO de Genuine Concept pour le projet Laafi Bag, qui propose un sac frigorifique léger, autonome et équipé d’un module photovoltaïque pour conserver et réguler la température en son sein afin d’acheminer les vaccins et autres produits sensibles dans les zones les plus critiques sans interruption de la chaîne du froid.

Business Leadership

Introduit lors de la deuxième édition du RAF, en 2015, il vise à distinguer un acteur dont la démarche, le positionnement et le leadership auront particulièrement été marquants dans le monde du business et/ou favorables au business africain. Il est allé à Henriette Kaboré, présidente de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso et PDG de BTM Immo, qui fait figure d’exception dans le bâtiment et les travaux publics, un secteur d’activité dominé par la gente masculine. Il a distingué, en 2016, Paul K. Fokam, président du groupe d’Afriland First Bank pour son parcours dans le milieu des affaires. Parti de (presque) rien, il a bâti un empire qui, mis à part le groupe bancaire, va d’une université privée (PK Fokam institut of excellence), d’une télévision en ligne (Vox Africa), basée à Londres, en passant par une maison d’édition.

Governance Leadership

Trophée d’honneur et de reconnaissance attribué à un leader africain qui aura su témoigner de son engagement pour une Afrique résolument en phase avec les défis et les mutations du monde actuel, il a été attribué, en 2015, au président du Sénégal, Macky Sall, notamment pour sa capacité extraordinaire et exceptionnelle à mobiliser les ressources visant à financer le « Plan Sénégal émergent », considéré sur le continent comme un modèle en matière de politique de développement. En 2016, c’est le president du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qui a été honoré, notamment pour avoir su ramener la paix dans son pays après une période de fortes turbulences.